Afac Sport

My Twitter Feed

Nous sommes le Vendredi 21 Juillet 2017, il est 00:39... Bienvenue sur le site de l'AFAC !

AFAC IMAGE sanda banderole

SANDA – Boxe Chinoise

Le sanda ou sanshou, est l’évolution du wushu en sport de combat. Il intègre les 4 principales catégories d’attaques : ti (coups de pied), da (frapper = coups de poing), shuai (projeter), na (attraper) ; ainsi que les parades et blocages. Cette pratique compétitive va plus loin dans les limites des sports de combat, et met l’accent sur les techniques de poing, de pied et surtout de projection permettant ainsi des stratégies de confrontation très élaborées, imposant aux combattants des qualités de vitesse, de puissance et de précision.

AFAC IMAGE sanda compet

Vous travaillerez donc votre condition physique en améliorant notamment votre endurance, vitesse, puissance et précision à travers différents exercices où sont largement utilisés des outils tels que les pattes d’ours, paos, boucliers et sac de Frappe.

La salle d’une grande superficie est dotée d’Espaliers – Barres de Danse – Tapis de sol – Practices de Gymnastique – bancs – Médecine Ball permettant des préparations intensives de types CROSS FIT car ce sport de combat de par ses règles impose d’être physiquement très affûté.

 

 

   Le règlement en compétition           AFAC IMAGE sanda homme

Avec les premiers championnats du monde de sanshou, les règlements des différentes fédérations et notamment française se sont alignés sur le règlement international. En voici les grandes lignes simplifiées:

La victoire
Dans la forme classique de sanda, la victoire est obtenue par KO/hors combat ou aux points à la fin du temps réglementaire. Certaines formes de sanda light sont organisées sans recherche de KO.

Durée
Les rencontres se déroulent en 2 rounds gagnant de 1min 30 à 2min selon les catégories, avec des intervalles de récupération de 1min.

 

 

AFAC IMAGE sanda protections

 

 

Les protections                                                                                                                                                          
– un casque.
– une coquille.
– un protège dents.
– un plastron.
– protections pour tibia et pour pied sauf classe A.
– les gants de 8 ou 10 onces en fonction du poids.
 

 

 

 

L’aire de compétition
L’aire de compétition est une plate forme carrée, de 8 mètres de cotés et surélevée de 60 cm appelée leitai en Chine. Le leitai  (littéralement la « plateforme de frappe ») dans sa forme actuelle était utilisée pour les tournoi d’arts martiaux dès la dynastie Song. En sanda, elle est composée de bois et de métal pour la structure, et de matière souple pour la surface. Il n’y a pas de corde ni filet. Les quatre cotés sont couverts de protections souples hautes de 20-40 cm et larges de 2 m. Au centre de la plateforme est dessiné le schéma du yin-yang.
Dans certains tournoi professionnels télévisés (Kungfu king, Wulin feng), le ring avec cordes remplace le Leitai.

Les coups autorisés
De nombreuses techniques sont autorisées en sanda dont les coups de poing, coups de pied, balayages, saisies et projections. Ces coups doivent être appliqués avec suffisamment de puissance pour être comptés par les arbitres. L’attribution de points dépend de la technique utilisée.  Les coups de pied au corps et à la tête comptent plus que les coups de poing sur ces mêmes zones. Les balayages et projections apportent un maximum de points si le combattant se maintien debout. Les sorties de l’aire de combat, les comptages et les avertissements à l’adversaire rapportent également des points.

Les coups interdits
Les percussions derrière la tête, le cou, la nuque, au niveau génital ou devant le genou sont interdites et sanctionnées. Certaines techniques sont prohibées. Ce sont les coups de genou, coups de coude, coups de tête, les strangulations et luxations, les projections dangereuses (saisie au cou ou projection tête la première), la lutte au sol et les morsures.
L’usage de ces techniques entraîne des avertissements qui donnent des points à l’adversaire et éventuellement une disqualification.
Les techniques autorisées peuvent varier selon les catégories et le type de rencontres. Certains tournois télévisés en Chine réduisent le nombre de protections et autorisent d’avantage de techniques.

Afficher l'image d'origine